De l’album jeunesse au film d’animation

Posté par Clémentine Slembrouck, le Mercredi 23 juin 2010

L’Institut Charles Perrault, organise pour la 6e année consécutive son Université d’Eté.
Au programme : « La littérature de jeunesse à la scène et à l’écran ».

Un thème loin d’être anodin au regard des programmations cinématographiques de l’année qui vient de s’écouler ; Max et les Maximonstres, Fantastic Mr Fox ou encore Alice au Pays des Merveilles ont ainsi fait les frais de ces adaptations pour le meilleur… ou pour le pire.

À l’occasion de cet évènement, auteurs, illustrateurs, éditeurs et spécialistes de la mise en scène se rassembleront pour étudier les enjeux et découvrir les mécanismes de l’adaptation d’œuvres pour la jeunesse à la scène et/ou à l’écran.

PROGRAMMATION
La Nuit – Betty Bone – 4’23”
Dudu – Betty Bone – 7’04”
Dévoïko – Renaud Perrin – 5’30”
Ispaïtche – Renaud Perrin – 4’00”
50 secondes sans respirer – Géraldine Alibeu – 0’50”
La robe du dimanche – Géraldine Alibeu – 3’00”
La promenade d’un distrait – Beatrice Alemagna – 10’20”
À quai – Sara – 5’00”
Ben Hora – J. Rembauville & N. Bianco-Levrin – 4’00”
Kroak 1 – J. Rembauville & N. Bianco-Levrin – 3’00”
Koark  2 – J. Rembauville & N. Bianco-Levrin – 3’30”
Le temps de vivre – N. Bianco-Levrin – 2’50”

Pour plus d’informations : http://www.institutperrault.org/

2 commentaires sur “De l’album jeunesse au film d’animation”

  1. Une formation très intéressante. J’ai beaucoup aimé les interventions de Anne-Marie Garat en introduction des grandes thématiques et champs possibles. Celle également de Anne-Sophie Zuber qui présentait des albums pour petits avec une lecture différente et un vocabulaire plus cinématographique.
    Le panorama sur la fantasy en littérature et ses adaptations au cinéma était très intéressant.
    L’atelier sur la mise en scène de la lecture m’a ouvert sur de nouvelles perspectives autour de la lecture publique à haute voix des albums comme des documentaires, possibilités toutes nouvelles pour moi.
    Et enfin, gros coup de coeur pour Bruno Castan sur les adaptations et la mise en scène de grands contes classiques au théâtre pour des enfants, sans tomber dans l’édulcoré.

  2. Deux journées intenses mais très riches par ses intervenants.
    Nicolas Bianco sur l’adaptation d’un album à l’écran m’a appris beaucoup sur les problématiques posées, notamment entre éditeur et producteur. De même que son atelier, sur la réalisation de film d’animation avec des enfants, était très pertinent, si bien qu’il me tarde de faire quelques essais avant de proposer ce genre d’activité.
    Les adaptations de la fantasy au cinéma m’ont donné envie de découvrir quelques romans à l’origine du genre et de certains films.
    Et aussi, comme Michèle, un gros coup de coeur pour Bruno Castan qui a su nous captiver, de manière très théâtrale, par son expérience de la mise en scène et de l’écriture.

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
Bonjour, Vous pouvez tout à fait...
Bonjour Bibliothécaire de...
Agenda PBR
Plongez dans la poésie du Japon médiéval...
A l'occasion des vacances, découvrez le mythe...
Créez votre propre avatar !
Au Japon, une ancienne croyance veut que...
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress