Des animations intergénérationnelles

Posté par Caroline Simon, le Vendredi 20 juillet 2012

(Article à paraître dans une publication de l‘IFLA – juillet 2012)

Dans un monde où les technologies numériques prennent tous les jours plus de place dans la vie de chacun, où les enfants ont mille et une choses à faire, où des cultures s’entremêlent comme jamais auparavant, la bibliothèque jeunesse est un outil de cohésion sociale déterminant. Dotée de nouveaux supports, elle peut jouer un rôle précieux dans la sauvegarde ou la création de liens entre les générations.

La bibliothèque associative jeunesse La Petite Bibliothèque Ronde est au cœur de ces enjeux sociétaux et multiplie les actions en faveur des échanges culturels entre les générations, au sein. Ses  animations, en direction des enfants comme des parents, utilisent tous les medias possibles, du papier au numérique en passant par l’oralité. A la base de toute expérience intergénérationnelle se trouve l’envie de provoquer des rencontres, de tisser des liens, de combler – autant que faire se peut – les fossés entre ces générations  pour qu’elles se nourrissent de leurs richesses mutuelles.

Découvrez l’article dans la suite de ce billet

Depuis sa création en 1965, la bibliothèque des enfants de Clamart a toujours été particulièrement attentive à l’aspect intergénérationnel de ses actions de médiation. A l’aube des années 80, les bibliothécaires sortent des murs de la bibliothèque avec le meilleur du fonds, et proposent des livres en extérieur.

La Petite Bibliothèque Ronde est située dans un environnement urbain, aux portes de Paris. Le quartier est riche d’une grande diversité culturelle. Il est majoritairement habité par des familles issues des classes moyennes ou en grandes difficultés.

Parce qu’une bibliothèque jeunesse s’adresse forcément à toute la famille, à toutes les générations, c’est de manière naturelle que la Petite Bibliothèque Ronde et l’association Accueil Relais Parents Enfants (ARPE), qui a une mission d’action sociale et de soutien à la parentalité, se sont réunies. Le groupe formé par ces femmes du quartier jeunes et moins jeunes, s’est appelé Autour du puits parce qu’elles ont tout de suite vu, dans ce groupe réuni dans une bibliothèque ronde, une similitude avec ces groupes qui se forment autour des puits pour discuter, échanger des histoires. A l’image des soirées de veillée,  ce groupe s’est toujours réuni dans le but d’échanger : des histoires, des comptines, des jeux de doigt, puis des recettes qui renferment à elles seules des histoires millénaires…

(…)

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez-ici.

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
A Paris, non mais à...
Merci pour ce compte-rendu détaillé :-) ...
Agenda PBR
Dans le cadre de La science se livre, les...
Ce premier dimanche numérique de l'année est...
La Fête des jardins est l'occasion pour les...
Les enfants sont invités à découvrir la...
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress