Mon histoire commence ici.

Posté par Michèle Valentines, le Mardi 29 décembre 2015

Par un dimanche après-midi pluvieux, Geneviève Patte était venue à la bibliothèque pour la faire découvrir à une bibliothécaire suédoise il me semble. Elle regardait du coin de l’œil et avec un léger sourire ce qui se passait cet après-midi là. Nous lisions aux plus petits pendant que dans une autre salle, les ados écoutaient un passionné de manga expliquer les codes de création et de lecture… Geneviève regardait tout cela tout en expliquant l’histoire de la Petite Bibliothèque Ronde.

A la fin de l’après-midi, nous voici tous réunis autour d’un thé et d’un biscuit, écoutant une anecdote sur Fifi Brindacier et les petites filles héroïnes modèles de la littérature jeunesse. Au détour de la conversation, Geneviève glisse une ou deux remarques sur ce qu’un livre apporte et comment il nourrit l’enfant qui le rencontre dans les premières années de sa vie, nous interroge sur les livres aimés, lus et empruntés par les enfants et nous parle d’un projet dans une bibliothèque de Bogota.

Voilà le résumé d’une visite de Geneviève Patte à la bibliothèque : en quelques heures de présence, nous venions de rencontrer des collègues étrangers parlant des mêmes problèmes et des mêmes incertitudes, (pourquoi les garçons lisent peu de livres dont les héros sont des filles ?) des expériences novatrices même lointaines qui nous obligeaient aux questionnement et à la curiosité, de retrouver le souffle de ce lieu, d’être confrontés à des interrogations qui traversent la littérature jeunesse, le monde des bibliothèques et le pourquoi de notre mission.

De cet après-midi sont nés des questionnements sur les pratiques (lectures à haute voix, livres lus avec les enfants et empruntés pour être lus avec les bibliothécaires – mais empruntés avec sa carte de lecteur et emportés dans le cartable comme on doit le faire pour être de « vrais lecteurs de vraies bibliothèques », création de marque pages pour savoir « où on était la dernière fois… »), des réflexions sur les animations, (les rencontres métiers mais aussi réfléchir à faire avec, ensemble, laisser les enfants choisir les thèmes, les aider à construire les animations : de l’élaboration du projet à sa conclusion, du premier coup de téléphone à la dernière chaise disposée… et les refus et les pas réussis mais aussi les plus belles animations et les beaux souvenirs, les crises de fous rires) et sur l’ambition des projets.
D’autres après-midis ont fait naître d’autres rencontres, d’autres projets.

Mais on rencontre surtout Geneviève Patte dans ses livres.

L’écho de sa voix y est à toutes les pages. Comment le goût pour la liberté et pour l’amour des livres lui ont été donnés dès l’enfance, comment sont nées son inépuisable curiosité de l’autre et de l’ailleurs et sa volonté farouche de repousser les impossibles, de découvrir sa mission : apporter le livre, le poser dans les mains d’un enfant et voir le monde s’incliner et l’y laisser entrer… Chaque nouvelle ville traversée est un nouveau lieu de lecture à découvrir, de nouvelles expériences à observer ou à faire grandir – avec précaution comme un jardinier protège un jeune plant qui promet des fruits savoureux – chaque expérience nouvelle est le bonheur de rencontrer des personnes engagées, dédiées à l’enfance, et de ces rencontres naissent de nouvelles interrogations sur la lecture et le respect de l’enfant.
C’est cette mission : faisons-les lire – si simple et si nécessaire – qui toujours guide, encourage toutes les audaces, qui excuse tous les kilomètres parcourus.

Il y a toujours un nouveau lieu de lecture à découvrir, une nouvelle rencontre, une autre personne à convaincre à son combat pacifique, un livre à faire découvrir aux enfants et toujours la même bataille pour cette infatigable voyageuse.

Son dernier livre Mais qu’est-ce qui les fait lire comme ça ? est une autobiographie.
Geneviève Patte se dévoile avec spontanéité et sincérité, avec des mots simples pour une lecture fluide et essentielle, elle y parle des belles personnes qu’elle a rencontrées, et des combats qu’elle a menés et qu’elle mène encore.

Mais ne vous y trompez pas, on y lit encore et toujours cette impérative mission : laissons-les lire.

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
Bonjour, Vous pouvez tout à fait...
Bonjour Bibliothécaire de...
Agenda PBR
Découvrez le parcours d'une jeune auteure...
Kidi Bebey vient passer l'après-midi avec les...
Venez lire vos livres, BD, romans préférés sur...
Que font les anglais l'après-midi ?
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress