Projet interdegrés avec une auteur-illustratrice jeunesse

Posté par Chloé Even, le Mardi 18 avril 2017

La Petite Bibliothèque Ronde a eu la chance l’an dernier d’être le partenaire privilégié d’un projet interdegrés entre l’école maternelle Maria Brignole de Galliera et le collège Les Petits Ponts, tous deux membres du Réseau d’Éducation Prioritaire + de Clamart. Ce projet visait à réaliser un album avec un auteur en réunissant trois classes de moyenne section de l’école maternelle, les élèves de sixième de la classe théâtre du collège et la Petite Bibliothèque Ronde, à mi-chemin des deux établissements.

Découvrir un métier, développer l’envie de lire et de réaliser un album ou encore construire un vécu commun : tels étaient les objectifs de ce projet ambitieux qui a multiplié les rencontres entre l’auteure d’albums pour la jeunesse Mireille D’Allancé et des enfants d’âges différents.

En amont de la venue de Mireille D’Allancé, les élèves de moyenne section se sont rendus à la Petite Bibliothèque Ronde pour écouter les élèves du collège leur lire une sélection d’albums de cette auteure. Les collégiens ont pris leur rôle de lecteur très à cœur en investissant par petits groupes les différentes salles de lecture de la bibliothèque et prenant en charge leurs petits camarades de maternelle.
Ces derniers avaient réalisé pour l’occasion des jeux de cartes avec des personnages des albums de Mireille D’Allancé. Rapidement appropriés par les collégiens, ces jeux de memory ont été des supports efficaces pour permettre aux élèves d’âges différents de tisser du lien.

La réalisation de l’album papier

Mireille D’Allancé a passé une semaine en résidence à l’école maternelle. Elle a partagé le quotidien des enfants et a mis en images l’histoire inventée et construite pas les élèves de moyenne section.
Ayant emménagé en cours d’année au sein d’un campus scolaire bien plus imposant que le préfabriqué où se trouvait leur classe pendant les travaux, les élèves ont imaginé sans difficulté l’histoire de « Mimi perdue » dans laquelle un pingouin déboussolé dans sa nouvelle école fait preuve de courage pour sortir d’une situation angoissante.

La venue de Mireille D’Allancé a donné lieu à une seconde rencontre entre les élèves des deux établissements à la bibliothèque, en sa présence.
Les élèves ont pu questionner librement l’auteure sur les différentes facettes de son travail. Au terme de la rencontre, le métier d’auteur-illustrateur n’avait plus de secret pour eux !
L’enjeu de cette rencontre pour l’auteure était de réussir à capter l’intérêt des collégiens et des moyennes sections. Défi relevé pour certains élèves qui ont rapporté, par la suite, vouloir « écrire des livres comme Mireille ».

Une version numérique enrichie par les sixièmes

Une fois l’histoire des moyennes sections achevée, les collégiens se la sont appropriée grâce aux outils numériques. Sensibilisés dans leur classe à l’utilisation de l’application Book Creator par Fouad, l’animateur multimédia de la Petite Bibliothèque Ronde, les sixièmes ont numérisé la version papier de Mimi perdue et également enregistré une version sonore de l’album.
Cette deuxième version enrichie du livre au format ePub a permis ainsi aux tout-petits d’écouter l’histoire et d’être autonomes sur la tablette dans la tourne des pages de l’album.

Un accrochage spécifique à la bibliothèque

Les réalisations des maternelles ont été accrochées dans les salles de lecture pendant une douzaine de jours. Une tablette en libre accès permettait de feuilleter la version numérique de Mimi perdue réalisée par les collégiens.
Un vernissage s’est tenu à la Petite Bibliothèque Ronde le samedi 18 juin 2016 en présence des enfants et de leurs parents invités pour l’occasion. Revenant sur les différentes séances de travail, la projection d’un diaporama de photos témoignait de l’implication et de la participation active de chaque acteur du projet : élèves, enseignants, professeurs et équipe de la bibliothèque (numérique, petite enfance et communication).
Cette exposition a ainsi permis de valoriser le travail produit par les élèves durant l’année auprès de leurs familles mais aussi de l’Inspecteur Académique qui a salué la qualité du travail mené par les partenaires et les enfants.
Un buffet participatif a clôturé ce moment d’échanges au cours duquel un CD rassemblant la version numérique de Mimi perdue et des photos et vidéos de la résidence de l’auteur a été remis aux élèves.

Ce projet a aussi été doublement valorisant pour la Petite Bibliothèque Ronde. D’une part pour l’équipe dont les compétences ont été mises à profit dans le domaine de la lecture et du numérique et, d’autre part, pour le lieu qui, dans son ADN a toujours été un trait d’union, une interface entre l’école et la famille.

Un partenariat consolidé avec l’Éducation nationale

L’originalité de ce projet interdegrés a été soulignée aux côtés de vingt autres belles actions éducatives et/ou pédagogiques conduites dans les R.E.P du département dans le numéro de septembre 2016 de la Lettre de l’Education Prioritaire des Hauts-de-Seine.
Depuis la rentrée scolaire 2016, l’équipe de la bibliothèque est sollicitée régulièrement à Clamart pour monter des projets autour de la lecture, du Kamishibaï ou du numérique, tant avec les équipes enseignantes du second que du troisième degré.

A la conquête de nouveaux publics

Ce projet a également été l’occasion de toucher un nouveau public dans le quartier de Trivaux-Garenne où est implanté le campus et où résident notamment les élèves qui ont participé au projet.
L’équipe a eu plaisir à retrouver certains d’entre eux lors d’actions hors les murs en juillet dans le cadre de Partir en Livre avec le vélo Kamishibaï, ou à l’occasion d’événements plus ponctuels tels que des lectures proposées au Jardin solidaire ou à la maison de quartier.
Aujourd’hui, les enfants associent d’ailleurs spontanément l’équipe au projet Mimi perdue lorsqu’ils croisent certains membres au campus.

Quelques mois plus tard, un enfant cherche frénétiquement un livre dans la panière apportée pour l’occasion, puis questionne, incrédule, l’équipe : « il n’y a pas de livre de Mireille D’Allancé ?! », la preuve, s’il en fallait une, du rôle déterminant d’une rencontre dans la vie d’un enfant.

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
Bonjour, Vous pouvez tout à fait...
Bonjour Bibliothécaire de...
Agenda PBR
Plongez dans la poésie du Japon médiéval...
A l'occasion des vacances, découvrez le mythe...
Créez votre propre avatar !
Au Japon, une ancienne croyance veut que...
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress