« Littérature de jeunesse et nouvelles technologies »

Posté par La Petite Bibliothèque Ronde, le Vendredi 19 avril 2013

La Petite Bibliothèque Ronde, en la personne de Morgane Derouet, a participé le 22 mars 2013 à la journée « Littérature de jeunesse et nouvelles technologies » orchestrée par l’Institut International Charles Perrault.

En quoi l’ère d’internet, du numérique et du multimédia a-t-elle révolutionné la lecture des jeunes, en proposant des alternatives au traditionnel livre papier ? Dans quelle mesure les productions destinées à la jeunesse ont-elles, elles aussi, évolué, tant dans les thématiques abordées que dans le style voire les techniques utilisés, par exemple dans l’illustration de l’album ? Comment le passage du livre aux autres modes d’expression (cinéma, jeux vidéo…) est-il facilité au point d’en devenir quasi-systématique ? Nous tenterons de répondre à ces questions au cours de cette journée, en montrant comment les nouvelles technologies nous obligent à revoir les catégories et définitions traditionnelles en littérature de jeunesse : comme le montre l’exemple des fan fictions, le jeune lecteur a désormais tous les outils en main pour concurrencer l’adulte dans son rôle d’auteur.

Découvrez le compte rendu intégral de la journée

(dans la suite de cet article, un résumé de l’intervention de Morgane Derouet pour la Petite Bibliothèque Ronde)

(…)  La journée s’est terminée sur une autre facette, celle de l’utilisation des ressources numériques en  bibliothèque. Morgane Derouet, de la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart (PBR), après un historique de  cette bibliothèque très particulière, nous a expliqué comment celle-ci avait été amenée à se spécialiser dans  le numérique. En 2007, le Ministère de la Culture confie à cette association la mission de lutter contre la
fracture sociale en matière de lecture publique. Après des mois de réflexion, d’aménagement et de formation  des bibliothécaires, le projet de la PBR se met en place : il consiste à utiliser le numérique comme outil de médiation, en partant du principe que ces supports, même lorsqu’il s’agit de jeux et pas seulement de livres numériques,  vont permettre d’élaborer chaque fois un récit. La Petite Bibliothèque Ronde  offre un large choix d’animations, dont environ 40% reposent donc sur le  numérique (Heure du Conte Numérique, par exemple). Morgane Derouet a  aussi souligné que la participation des familles à certaines activités permet de  rétablir un lien parfois rompu entre parents et enfants, voire une autorité de l’adulte parfois mise à mal (en  raison de leur ignorance en matière de nouvelles technologies). Une personne de la PBR se consacre  entièrement à la communication, car l’association ayant un rôle expérimental, elle est tenue de diffuser les  résultats des projets mis en place. (…)

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
A Paris, non mais à...
Merci pour ce compte-rendu détaillé :-) ...
Agenda PBR
Un après-midi à passer en famille
Le rendez vous bi-mensuel des 0-5 ans
Pour les petites et grandes oreilles
Des phrases à pièges à réciter sans se
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress