Le Label – Compte-rendu #médiation #labellisation

Posté par Clémentine Slembrouck, le Mardi 13 novembre 2012

Dans le cadre de sa politique sur les échanges professionnels la Petite Bibliothèque Ronde vous propose de suivre l’évolution du projet « Label » à travers la publication des compte-rendu de réunions du groupe de réflexion.

(…) Nous avons décidé de répondre aux multiples interrogations en proposant la création d’un catalogue référent en matière d’applications numériques jeunesse, ainsi que par la création d’un label distinguant les applications “idéales” à utiliser dans une bibliothèque avec un public jeunesse. Le projet est actuellement en cours, un groupe de réflexion constitué d’une quinzaine de personnes travaille aujourd’hui à mettre au point une grille d’évaluation, qui, une fois validée servira au groupe des testeurs pour évaluer les différentes applications.
Pour un rappel global du projet

OBJECTIFS DE LA RÉUNION DU 11/10/2012

  1. Définition des axes de réflexion
  2. Élaboration de la méthodologie de travail
  3. Conception des outils de travail
  4. Validation d’un calendrier

RAPPEL DE LA CIBLE DU PROJET : La mise en place d’un « label » et d’un catalogue référent d’applications numérique jeunesse est, dans un premier temps, destiné à un public de bibliothécaires et de professionnels des bibliothèques. L’objectif de ce projet étant d’orienter et de faciliter la mise en place d’une « collection d’applications jeunesse » pour les bibliothèques équipées ou en voie de.

(Découvrez l’intégralité du compte -rendu dans la suite de ce billet)


EN PRÉSENCE DE
Nathalie COLOMBIER – Editeur (Declickids)
Morgane DEROUET – Bibliothécaire (PBR)
Sarah DEVIS – Directrice administrative & financière (PBR)
Ronan LEBRETON – Auteur scénariste de BD
Claude LONGELIN – Bibliothécaire (Bagneux)
Luc MAUMET – Responsable de la médiathèque Valentin Hauy
Nicolas PERISSE – Animateur multimédia (PBR)
Françoise PRETRE – Éditeur (La Souris Qui Raconte)
Simon ROYER – Bibliothécaire (Poitiers)
Michèle VALENTINE – Bibliothécaire (PBR)
Clémentine SLEMBROUCK – Chargée du projet (PBR)

1. DÉFINITION DES AXES DE RÉFLEXION

1.1 Dégager les critères incontournables à l’élaboration de la grille d’évaluation des applications.
La Petite Bibliothèque a identifié 3 grands axes, à l’intérieur desquels les critères peuvent être multiples :
-La forme (graphisme, navigation, son…)
-Le fond (qualité des textes, intérêt de l’application…)
-La médiation (propension à pouvoir inclure l’application dans une animation, possibilité de faire le lien entre le professionnel du livre et l’enfant, entre les enfants, entre l’enfant et son parent…)

La grille d’évaluation sera conçue en fonction de 3 grands critères d’évaluation :  FOND / FORME / MÉDIATION
Un critère + est également mis en place : L’ACCESSIBILITÉ (dédiée aux publics empêchés) Il ne s’agit pas d’un critère éliminatoire, mais d’un critère de valeur, une distinction à part.

Constat : trop peu d’applications sont aujourd’hui conçues  en prenant en compte l’accessibilité d’un public malvoyant alors qu’il serait pourtant assez simple de permettre aux applications un double accès si cela est pris en compte dès la conception.
Objectif : sensibiliser et inviter les éditeurs numériques à prendre en compte l’accessibilité dans la conception de leurs applications.

Une liste de critères a commencé à apparaître :

FORME
- Accessibilité de manière générale (ergonomie/ navigation intuitive)
-Esthétisme / qualité graphique de l’application
-Qualité du son (qualité de la lecture si il y a du texte lu, qualité du design sonore, musique…)
-Les différentes formes d’accessibilité au texte

FOND
-Qualité des textes (syntaxe, orthographe)
-Qualité de l’adaptation (si le texte est une adaptation)
-Capacité d’immersion (l’application donne-t-elle l’envie d’y « entrer » ?)

MÉDIATION
-Interactivité
-Stimulation
-Capacité participative


Nathalie Colombier
(Declickids) a de son côté élaboré une liste de 11 piliers correspondants aux deux grands critères fond / forme.  Accéder aux 11 piliers de Declickids. Ces 11 piliers peuvent servir de pistes à l’élaboration de la grille d’évaluation. Proposition de Nathalie C. > au fur et à mesure de la rédaction des critères d’évaluation, penser à les tester et à faire des retours au groupe (critère à retenir, critère impossible à juger, etc.)

1.2 S’interroger sur l’éligibilité d’une application au Label.
La grille d’évaluation suffit-elle à labéliser une application ?
Doit-on convenir d’un nombre de « tests » positifs ?
Doit-on attribuer des « bons points » ?
Quel système peut-on mettre en place pour garantir la labellisation d’une application méritante ?

MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME DE NOTATION
Il a été décidé d’élaborer une notation allant de 1 à 5 pour évaluer les critères.  Cette notation graduée permet ainsi de garantir une certaine objectivité dans la notation. Plus la  note sera haute, plus l’application aura de chance d’être labellisée.

Il n’a pas encore été décidé à partir de quelle note, ni de combien de tests une application sera labellisée.  La question d’un critère éliminatoire a été soulevée, mais rien n’a été tranché à ce sujet.


1.3 S’interroger sur la méthodologie de tests des applications.
Ne doit-on tester que les nouveautés ?
Toutes les applications disponibles sur le marché doivent-elles être testables ?
Doit-on définir une catégorie d’applications ?
Interrogeons-nous sur les critères d’âge ?
Choix et organisation du réseau des testeurs ?

La question de la méthodologie de test des applications a soulevé de nombreuses interrogations, et ce, pour de nombreuses raisons :
-comment faire avec les applications payantes ?
-est-il possible d’obtenir des services presse d’éditeurs ?
-doit-on tester les applications que l’on trouve « mauvaises ? »

Quelques débuts de réponses
Il est évident que la question financière de l’achat d’applications nous oriente pour le moment à tester des applications gratuites. Au fur et à mesure de l’avancée du Label, la  PBR essaiera d’obtenir des SP, mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Au même titre que pour la constitution d’une collection en bibliothèque, ne seront testées que les applications qui rentrent (+/-) dans la grille de critères, qui sont présentables à un public jeunesse et qui ont leur place en médiathèque/bibliothèque.

Il est important dans un premier temps se concentrer sur une cible bibliothèque, une fois le  Label en route, la cible pourra alors s’élargir afin d’être plus « grand public ».

1.4 Quels outils doit-on mettre en place pour regrouper les résultats, et médiatiser les applications ?
La Petite Bibliothèque Ronde propose la création d’une plateforme numérique.
Accessible par login/mdp elle permettrait aux testeurs « officiels » de rentrer le nom de l’application, son commentaire et/ou son avis. Une partie de cette plateforme numérique serait accessible au public comme un catalogue en ligne d’applications numériques testées et/ou validées. L’arborescence de la plateforme serait pensée par le groupe de réflexion. Doit-on mettre en place un outil entièrement collaboratif ? (possibilité de commentaires, etc.)

UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DOUBLE ENTRÉE
L’idée de mettre en place une plateforme numérique a été validée. Il a été proposé de donner accès en back-office aux critiques négatives et aux applications non retenues. La Petite Bibliothèque Ronde a la responsabilité de faire développer la plateforme une fois que l’arborescence sera validée par les membres du groupe (cf :  prochaine réunion).

2. ÉLABORATION DE LA MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL

Création de groupes de travail
La Petite Bibliothèque Ronde propose de former des groupes de travail pour élaborer le contenu de la charte qui servira de grille à l’évaluation des animations numériques potentiellement labéllisables. Les 3 grands critères d’évaluation cités ci-dessus (1.1) peuvent orienter à la création de 3 grands groupes de travail. Une personne sera  désignée pour faire le lien avec la PBR, synthétiser et rédiger le compte-rendu de la réflexion de son groupe.

Après un laps de temps déterminé, les résultats des réflexions seront mis en commun, débattus et validés à l’unanimité lors d’une réunion.

Trois groupes de travail chargés de lister les critères dans chacune des catégories
ont donc été formés (cf 1.1):

GROUPE FOND

Ronan Lebreton (référent)
Claude Longelin
Caroline Simon
Marie-Anne Dagoneau
Chloé Jarry

GROUPE FORME

Nathalie Colombier (référent)
Luc Maumet
Françoise Prêtre
Nicolas Perisse
Odile Flament
Christophe Porchet

GROUPE MÉDIATION

Simon Royer (référent)
Morgane Derouet
Lionel Dujol
Fabienne Aguiriano
Franck Queyraud

Le référent de chacun des groupes a en charge de faire le lien avec la Petite Bibliothèque Ronde. À chaque groupe de choisir sa méthode de travail, pensez-bien qu’elle doit être facilement accessible aux autres groupes et facile à mettre en place pour chacun des participants.

Le travail de chacun des groupes sera présenté lors de la prochaine réunion. À l’issu de cette réunion, la charte sera définitivement validée à l’unanimité. Elle servira de point de départ au travail des groupes de testeurs et à la mise en place de la plateforme numérique.

3. CONCEPTION DES OUTILS DE TRAVAIL

Compte-rendu / médiatisation des réflexions
La Petite Bibliothèque Ronde hébergera sur son blog de veille (www.enfance-lecture.com) les comptes rendus et l’avancée des réflexions du groupe de travail. Libres à ceux qui disposent d’espaces web de relayer les contenus. La Petite Bibliothèque Ronde invite chacune des personnes présentes dans ce projet à relayer les avancées du groupe de réflexion et à médiatiser le plus possible notre travail. N’hésitez pas à me faire suivre des articles publiés ou des blogs hébergeant du contenu sur le sujet.

Lors de la réunion s’est posé la question d’intervenir et de parler publiquement du projet label dans un contexte professionnel. En tant que responsables du projet, nous demandons d’être informés officiellement  de toute intervention extérieure sur le sujet.


4. VALIDATION D’UN CALENDRIER

10 janvier 2013 : Validation de la grille d’évaluation + mise en place de l’arborescence de la plateforme numérique.

Laisser un commentaire

Aujourd’hui, partageons nos idées, nos expériences, nos questions et suggestions. Partons à la découverte de pratiques enthousiasmantes, d’innovations surprenantes. C’est ainsi qu’il faut aborder le présent et l’avenir pour que la lecture soit une fête ouverte à tous. Geneviève Patte
Derniers commentaires
Bravo, merci ! On pourrait pas en...
Bonjour, Est-ce que des ateliers sont...
Agenda PBR
Rencontrez l'auteure Delphine Grinberg puis...
Le rendez-vous bi-mensuel des 0-3 ans
Faites connaissance avec les 7 000 animaux de la...
Ce dimanche numérique vous embarque dans une...
© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by Wordpress